AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
MERCI DE PRIVILÉGIER LES HOMMES SUR LES NAVIRES ET LES FEMMES A TERRE ! Il y a également de nombreuses choses possibles pour les femmes à terre ;)

Partagez | 
 

 (M/LIBRE) IAIN GLEN ›› let me give you my life.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Admin ›› the pirate king.
› messages : 204
› inscrit(e) le : 27/12/2014
› avatar : natalie dormer.
› crédits : freckles sloth (avatar).
› comptes : harley, ely et gaby.
MessageSujet: (M/LIBRE) IAIN GLEN ›› let me give you my life.   Mar 3 Mar - 18:28

Silas Edmund Northwode
AVATAR : iain glen›› NÉGOCIABLE : oui ›› STATUT : libre

Golden tear


nothing left to say

›› NOM : northwode.
›› PRÉNOMS : silas, edmund.
›› ÂGE : cinquante-trois ans.
›› DATE DE NAISSANCE : au choix.
›› LIEU DE NAISSANCE : southampton, angleterre.
›› ORIGINES : anglaises.
›› NATIONALITÉ : britannique.
›› STATUT CIVIL : veuf.
›› PROFESSION : chirurgien.
›› CRÉDITS : fassylover.
stories can make us fly, history is a burden
001. Silas est né dans la ville portuaire de southampton, il est le fils cadet d'une famille très riche avec des titres importants, il a reçu une très bonne éducation. 002. il a fait des études de médecine, son père aurait voulu qu'il rejoigne l'armée, mais Silas était un homme de connaissance et il a voué sa vie à la science, au fil des années il a gagné une très bonne réputation en tant que médecin. 003. il a épousé avant ses vingt ans, Mary Pemberton, une jeune femme issue d'une famille tout aussi honorable que la sienne, cette union était un accord entre leurs deux famille. 004. il avait vingt ans, quand sa fille est née, Annabel et sa seule et unique fille, jamais après sa naissance son épouse n'a été capable de mettre un autre enfant au monde. 005. Silas et Mary formaient un couple particulièrement heureux, ils étaient très amoureux l'un de l'autre et aussi présent que possible pour leur fille. 006. Mary est décédée des suites d'une maladie il y a de ça dix ans, détruit par la mort de son épouse et son incapacité à la sauvée, Silas a décidé de s'exiler à South Hamilton, en compagnie de sa fille. 007. toujours chirurgien, il apporte beaucoup à South Hamilton comme à Nassau, il est souvent demandé lorsque des pirates sont blessés à cause des combats, ce qui arrive relativement souvent. 008. Nassau est une ville qui ressemble plus à un rêve qu'autre chose à ses yeux, il ne croit pas qu'elle puisse être vouée à durer, certes, c'est une ville qui évoque la liberté et la richesse, mais c'est un mirage, pour lui, si la couronne n'arrête pas les choses, Nassau sera vouée à s’autodétruire, trop de pirates étant toujours désireux de s'entretuer les uns les autres. 009. il ne regrette pourtant pas son choix d'être venu jusqu'ici, loin de la ville dans laquelle il a grandi et vécu pendant la majeure partie de sa vie, Silas a su reconstruire un semblant de vie malgré le chagrin causé par la perte de sa femme. 010. il a beaucoup de respect pour sa fille et pour ce qu'elle essaie d'accomplir, cependant, il cherche à la protéger et il est persuadé qu'un mariage pourrait lui assurer un bon avenir et une porte de sortie si Nassau venait à tomber, sa fille a pourtant refusé catégoriquement chaque des prétendants qu'il a pu lui trouver et il se refuse à lui imposer quelque chose.
stories of all we did
annabel nothwode & silas northwode
« Où est-ce qu’on va ? » Son père ne lui répondit pas, fixant l’horizon, le regard vide. Les dernières semaines avaient été difficiles. Il ne voulait pas rester à Southampton, il disait qu’ils avaient tous les deux besoin de prendre de la distance, alors, elle l’avait suivit, n’emportant que quelques bagage à bord de ce bateau qui les emmenait ailleurs. La jeune femme soupira avant de quitter son père du regard pour fixer l’immensité de l’océan. Sa mère  était morte à présent, c’était pour ça que son père avait décidé de fuir le pays. Ils étaient très amoureux tous les deux, la mort de sa femme l’avait brisé. Il pourrait toujours rebondir ailleurs, c’était un homme riche et réputé, en Angleterre ou dans les colonies c’était du pareil au même pour lui comme pour elle. Ailleurs au  moins, il n’y avait plus tous les souvenirs d’une vie passée et à présent révolu. Chaque pièce de la maison dans laquelle Annabel avait grandi lui rappelait, d’une façon ou d’une autre sa mère. Elle avait déjà l’impression qu’elle s’en remettrait plus facilement que son père. Elle pouvait voir, même derrière ses allures d’homme droit et fier, le chagrin qui emplissait son cœur. Elle avait cessé de regarder la mère et du coin de l’œil, elle regardait son paternel. Il avait l’air épuisé, elle soupira légèrement avant de poser sa main sur la sienne. Un contact qui sembla le ramener à la réalité, enfin, il remarquait qu’elle était là. « New Providence, dans les Bahamas. » Elle arqua un sourcil, il avait bel et bien entendu sa question, il savait donc qu’elle avait été à ses côtés pendant de longues minutes. Percer la bulle de tristesse qui l’entourait était plus difficile que ça en à l’air. « C’est une nouvelle colonie, on raconte plein de belles choses sur cette île. » La jeune femme lui adressa un sourire avant de replonger son regard vers l’immensité de l’océan. « Je suis certaine qu’on y sera bien. » La main de son père se sépara de la sienne pour rejoindre son épaule. Ils y seraient bien, puisqu’ils seraient ensemble, elle en était certaine.

« Tu devrais l’épouser, c’est un bon parti. » Agacée la jeune femme leva les yeux au ciel. Elle s’en fichait complètement, quand bien même il aurait été le roi d’Angleterre que sa réponse serait restée la même. Non, elle ne voulait pas l’épouser, ni ce type, ni aucun autre. « Je n’ai pas besoin d’un époux. » Elle s’e sortait très bien sans un mari. Elle avait trouvé à New Providence un moyen de faire sa vie comme elle l’entendait. Elle gérait tout un commerce, elle était importante et ce grâce à ses propres capacité et non pas parce qu’elle était l’épouse de Monsieur un tel particulièrement respecté. « Annabel, tu ne vas pas passer ta vie à servir des verres dans une taverne, tu vaux mieux que ça. » Oui, elle valait mieux que ça c’était certain, et non, elle ne servait pas des verres dans une taverne. Elle faisait mieux que ça, elle gérait un commerce, elle jouait un rôle important dans l’économie de la ville, elle était importante. « Je ne sers pas des verres dans une taverne. Je dirige la taverne, je dirige une partie de l’économie de cette ville. Je ne veux pas être une épouse juste bonne à faire des enfants, je veux plus que ça. » Elle avait déjà plus que ça, mais elle en voulait toujours plus. « Les gens me respectent pour ce que je fais, les gens ont besoin de moi, je ne vais pas abandonner ça. » Il était hors de question qu’elle abandonne quoi que ce soit pour épouser Dieu seul savait qui. Nassau offrait bien plus de possibilité qu’elle n’avait été capable de l’imaginer le jour où elle était montée dans ce bateau en compagnie de son père. C’était tout un rêve qu’elle avait réussi à réaliser ici, elle ne renoncerait pas à ça, il en était hors de question. « Soit raisonnable Annabel. Combien de temps est-ce que ça va encore durer ? La couronne ne va pas laisser Nassau perdurer encore longtemps. Les hommes se relèveront sans difficulté, mais toi, tu n’es pas un homme. » La jeune femme serra les mâchoires avec force. Nombreux étaient ceux qui se plaisaient à lui rappeler qu’elle n’était qu’une femme dans un monde d’homme, elle s’en fichait, elle savait les remettre à leur place. Mais son père c’était différent. Il l’avait toujours respectée, il n’avait pas le droit de la laisser tomber maintenant. Malgré sa colère naissante la jeune femme tâcha de restée posée. Elle avait été trop bien éduquée pour craquer. « Non, tu as raison. Mais je suis meilleure qu’eux. » Sans ajouter un mot, elle quitta la pièce, claquant la porte plus qu’elle ne l’aurait voulu. Elle continuerait ce qu’elle avait commencé, avec ou sans son soutient. Elle était indépendante, libre et pas question qu’on lui retire ça. Elle n’allait pas laisser son père ou n’importe quel homme lui arracher ça. Nassau était encore debout et peut-être qu’elle ne tiendrait pas encore dix ans de plus, elle n’en savait rien, seul le futur leur dirait ça, mais ça n’avait pas d’importance. Elle s’était élevée grâce à Nassau, alors si elle devait tomber, elle tomberait avec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin ›› the pirate king.
› messages : 204
› inscrit(e) le : 27/12/2014
› avatar : natalie dormer.
› crédits : freckles sloth (avatar).
› comptes : harley, ely et gaby.
MessageSujet: Re: (M/LIBRE) IAIN GLEN ›› let me give you my life.   Mar 3 Mar - 18:30

promotion du scénario et exigences
COUCOU TOI QUI LIT CE SCENARIO :red: :héhé: Déjà, merci de l'avoir lu, ou de l'avoir survolé, c'est déjà ça :ghé: maintenant je vais te décrire mes quelques conditions et machins négociables ou pas :héhé:

›› one : le prénom, je l'aime beaucoup, mais il est négociable, dans le fond, un prénom c'est un prénom, évitez juste de mettre ceux que je déteste, mais je les ai pas en tête alors on verra bien xD Vous pouvez donc le changer.
›› two :pour le nom, il ne l'est pas parce que c'est le papa de mon personnage alors forcément elle porte le nom de son papou chéri :ghé:
›› three : l'avatar, est négociable, j'aime beaucoup Iain parce que Jorah quoi, mais je ne suis pas chiante la dessus, vous pouvez également le vieillir si ça correspond mieux à l'avatar que vous voulez, ou le rajeunir de quelques années, mais annabel a 33 ans, donc faudrait pas qu'il soit devenu papa à 12 ans non plus xD
›› four : niveau rpgique, je ne suis pas trop chiante, plutôt que de dire ce que j'attends des gens, parce que je n'attends rien, si ce n'est une orthographe correcte (pas parfaite, mais correcte ça me suffit), je vais simplement vous dire que moi, je fais entre 1000 et 2000 mots , selon un tas de paramètres compliqués et mathématiques dont le principal s’appelle flemme vs motivation xD enfin bref, ça vous donne une idée de ce que je fais, alors si vous n'aimez pas les rps de plus de 500 mots, bhé je ne suis pas la partenaire rpgique de vos rêves xD
›› five : pour l'activité, j'aime les gens qui s'investissent, qui ne me laissent pas tomber au bout de 15j, je veux une évolution dans ce lien, mais ça se travaille et ça se fait au fil des rps, alors please, si vous prenez ce scénar, ne le lâchez pas. J'aime aussi les gens qui s’intègrent qui se trouve des liens, qui jouent, j'adore flooder/blablater avec les gens avec qui je rpgise alors venez dans les jeux, je vous ferez des câlins, des bisous et des bébés :huhu:
›› six : je tiens à remercier de tout mon cœur la personne qui tentera ce scénario, j'espère qu'on pourra s'éclater et que ce scénario vous fera kiffer votre race, parce que moi je l'aime, j'aime mon perso (ce serait con sinon xD) et elle a besoin de son papa ouech :red:

So voilà, j'ai tout dit :love: PRENEZ MON SCENAR ET JE VOUS ENVOIE TOUT MON LOVE
:bed: :bed2: :sex2: :come: :sexe: :ophée: :ana: :haha: :3: :hinhin: :puppy: :3: :a: :D: :cheer: :yeah: :tong: :yay: :yaaay: :butterfly: :love: :gentleman: :calinchou2: :calinchou: :calin: :sex: :coeur: :titcoeur: :fire: :slip: :kiss: :pink: :pig: :luve: :sheep: :bed: :bed2: :sex2: :come: :sexe: :ophée: :ana: :haha: :3: :hinhin: :puppy: :3: :a: :D: :cheer: :yeah: :tong: :yay: :yaaay: :butterfly: :love: :gentleman: :calinchou2: :calinchou: :calin: :sex: :coeur: :titcoeur: :fire: :slip: :kiss: :pink: :pig: :luve: :sheep:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(M/LIBRE) IAIN GLEN ›› let me give you my life.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» (M/LIBRE) IAIN GLEN ›› let me give you my life.
» eau libre
» nouvelle poudre libre HD
» presse libre, l'appel de la colline
» Lecture libre et gratuite
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
never shall we die :: TAKE ME BACK TO MY BOAT :: give me the rope :: tell me more-
Sauter vers: