AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
MERCI DE PRIVILÉGIER LES HOMMES SUR LES NAVIRES ET LES FEMMES A TERRE ! Il y a également de nombreuses choses possibles pour les femmes à terre ;)

Partagez | 
 

 Death to the wind, heart of the sea. (Equipage BLACK FORTUNE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Membre ›› all the crew aboard.
› messages : 78
› inscrit(e) le : 12/03/2015
› avatar : J. Depp
› crédits : bazzart
MessageSujet: Death to the wind, heart of the sea. (Equipage BLACK FORTUNE)   Dim 19 Avr - 15:13


DEATH TO THE WIND, HEART OF THE SEA
Sujet réservé aux membres de l'équipage du Black Fortune.

Au-dessus des flots, très haut dans la mire à l'aube naissant, retentit le cri d'une mouette perdue.
Symond poussa un long bâillement à s'en décrocher la mâchoire. Il n'avait pas dormi de la nuit et les pieds posés sur son bureau, bottes toutes sorties, faisait rouler une vieille boussole entre ses doigts. Ses quartiers étaient assez bien aménagés : tables et meubles aux bois sombres joliment sculptés tout en rondeur et en relief, garnissaient la pièce d'un semblant d'élégance, le reste n'était que chandelles et parchemins, coffres sombres et autres bibelots de valeurs ou moindre, le tout sous le regard d'un vieux lustre en cristal. Sans parler du nombre incalculable de bouteilles, petites ou grandes, rondes ou difformes qui jonchait le sol et remplissait les ventres en bois des armoires. Des crânes humains, polis comme de l'acier et noirs comme les profondeurs des abysses, décoraient les coins de la pièce et dans leurs gueules, flambait encore la cire d'une longue nuit de travail.
De son dernier passage à Nassau, le capitaine du Black Fortune avait recueillit des informations très intéressantes sur le convoi riche d'un navire-marchand espagnol vers New Providence. Si convoité et opulent qu'était le chargement, son véritable intérêt  résidait en fait sur une tout autre affaire...Bien pus personnelle. Depuis, le Black Fortune avait sorti les grandes voiles et naviguait voilà bientôt une semaine. Cependant, le vent n'avait pas été leur meilleur atout ces derniers jours et Symond craignait perdre de l'avance sur leur chasse. Il s'était donc évertué à trouver un chemin plus rapide et secret parmi les îlots qui gravitaient autour de leur destinations, écumant dans toutes ses maudites cartes et livres une réponse à ses questions. Il n'avait hérité jusqu'à là qu'une vilaine migraine que le rhum n'avait pas su faire disparaître.  


Le premier rayon solaire creva la fine couche de poussière qui recouvrait les grands vitraux de la pièce et vint s'étendre en un carreau de lumière au sol, délicat fuseau lumineux aux particules tourbillonnantes. Symond lorgna d'un œil lasse cette petite apparition et considéra que sa nuit était bel et bien terminée. Il se demanda même comment il ne s'était pas aperçut plus tôt que la visibilité de sa dunette n'était plus vraiment due aux chandelles agonisantes. Déjà il entendait des pas s'activer sur le pont et dans un soupir digne d'un enfant de quatre ans, s'extirpa de son siège ravalant d'un joli moulinet la boussole dans sa manche.
Une fois sorti, la bise lui mordit le visage dans un bourrasque plein de sel  et fit claquer son long manteau de cuir. Grimace matinale, il jeta un regard à la mire qui disparaissait derrière de longues bandes blanches mais, on pouvait apercevoir par des troués, l'armure dorée d'un potron-minet en couche. La mer elle mouvait silencieusement, encore endormie et laissait perler parfois à l'écharpe d'une vague audacieuse, une écume blanche.

- Debout brigands ! Allez on se réveille bande de flemmards ! Hurla Symond en parcourant le pont de sa démarche conquérante. On a encore du chemin ! Bougez malheureux ou c'est mon pied au cul qui vous fera bondir ! Allez hop hop ! Ah monsieur Tinkles, vous préférez dormir à la belle étoile maintenant ?


A ses pieds, un vieillard était avachi, les yeux clos et une bouteille de gnôle figée entre ses doigts crochus. Monsieur Tinkles était le matelot le plus âgé sur l'équipage du Black Fortune. De profondes rides sillonnaient son visage, barrées par des cicatrices larges d'un demi-pouce, il lui manquait trois doigts à la main gauche, plus assez de dents pour croquer dans une pomme sans y laisser le reste et des genoux endoloris d'une vie de marin l'avait restreint au poste d'aide cuisinier. C'était un brave homme, fidèle matelot et malgré son âge incroyablement avancé, il était aux yeux du capitaine, aussi solide que le roc.
Sa question muette de réponse, Symond donna un petit coup de pied pour réveiller le vieux loup de mer. Ce dernier s'étala de tout son long laissant rouler sa bouteille au sol, le corps inerte. Pas si solide que ça tout compte fait.
Plus surpris que choqué, Symond se laissa une minute de total stoïcisme avant de ramasser la bouteille. « A la tienne, l'ami. » Levant la bouteille en hommage, il but une longue gorgée
L'aurore entamée, la journée annonçait déjà ses couleurs.

 

copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Death to the wind, heart of the sea. (Equipage BLACK FORTUNE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les mystères de Golden Wind [SPOIL]
» Jojo's Bizarre Adventure: Golden Wind: tome 1
» Jojo's bizarre adventure : golden wind tome 6
» Supplément "Angel Of Death"
» Scan golden wind fr
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
never shall we die :: THIS IS WHEN THE BAD GUY WINS :: ships of legend-
Sauter vers: