AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
MERCI DE PRIVILÉGIER LES HOMMES SUR LES NAVIRES ET LES FEMMES A TERRE ! Il y a également de nombreuses choses possibles pour les femmes à terre ;)

Partagez | 
 

 (F/LIBRE) MAIMIE MCCOY ›› when the cold comes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Admin ›› the pirate king.
› messages : 638
› inscrit(e) le : 08/01/2015
› avatar : tom burke.
› crédits : moi-même (avatar).
› comptes : harley, anna & ely.
MessageSujet: (F/LIBRE) MAIMIE MCCOY ›› when the cold comes.   Jeu 12 Fév - 13:37

sybell rose moriarty
AVATAR : maimie mccoy ›› NÉGOCIABLE : oui›› STATUT : libre

Golden tear


nothing left to say

›› NOM : moriarty, nom d'épouse, elle est née Rosenberg.
›› PRÉNOMS : sybell, rose.
›› ÂGE : trente-trois ans.
›› DATE DE NAISSANCE : au choix, en 1677.
›› LIEU DE NAISSANCE : londres en angleterre.
›› ORIGINES : anglaises.
›› NATIONALITÉ : britannique.
›› STATUT CIVIL : mariée.
›› PROFESSION : aucune, femme noble parfaitement éduquée les seules professions qu'on lui a toujours réservées sont celles d'épouse et de mère.
›› CRÉDITS : visenya.
stories can make us fly, history is a burden
001. sybell est née dans une famille appartenant à l'aristocratie anglaise, fille de bonne famille, elle était vouée à être mariée et à devenir mère de famille, très bien éduquée, ce futur lui convenait à la perfection. 002. la vingtaine à peine atteinte, elle a épousé Gabriel Moriarty, un jeune homme appartenant à la même classe sociale qu'elle, un mariage qui l'a ravie et dans lequel elle pensait se plaire. 003. cependant, les années passant, elle a été incapable de mettre au monde un enfant, elle a été plusieurs fois enceinte, mais n'a fait que des fausses couches ou mit au monde des enfants morts-nés, ce qui a considérablement entaché son mariage. 004. son mari faisant parti de la royal navy, la jeune femme passait beaucoup de temps seul, du temps qu'elle a d'abord mis à profit pour enrichir ses connaissances, c'est une femme qui lit beaucoup, qui s'y connait énormément en musique en art et il y a toujours d'autres domaines à exploiter, puis, les absences de son époux se sont faites plus nombreuses et quand il était là, ils se parlaient à peine, c'est alors que Sybell a commencé à occuper son temps autrement : elle a pris des amants, des histoires de passage qui venaient combler le manque d'attention qui découlait de son mariage. 005. les années passant elle est également devenue plus exigeante, plus autoritaire et peut-être plus superficielle, à défaut d'avoir un époux absent qui ne la regardait pas, elle faisait en sorte que les autres homme la remarque. 006. tombée enceinte d'un de ses amants elle a su faire croire à tout le monde que l'enfant était légitime, pour la première fois, le fils qu'elle a mis au monde était en bonne santé. 007. en tant que mère, Sybell est protectrice au possible, son enfant n'a que quelques mois, mais elle ne le quitte que très rarement, elle ne fait pas franchement confiance aux nourrices, cet enfant est sa plus grande réussite. 008. elle vient tout juste de rejoindre l'île de New Providence, elle a emmené son fils avec elle, elle est venu dans le but de retrouver son mari qui était en mission à South Hamilton depuis de nombreux mois, tellement longtemps qu'il ignorait sa grossesse et la naissance de l'enfant, elle est donc venue pour lui apprendre qu'il avait un fils (c'est en tout cas ce qu'elle veut lui faire croire). 009. l'homme qui lui a donné son fils est probablement le seul qu'elle soit capable d'aimer, le seul qui lui ait donné ce qu'elle attendait le plus, cependant, même lui il ignore qu'il est le père, de plus elle compte sur cet enfant pour sauver son mariage, elle compte alors tenter d'oublier cet amant. 010. south hamilton est un coin qu'elle pourrait apprécier pour des vacances de quelques semaines, mais impossible pour elle de vivre là-bas, elle a l'impression d'être coupée de toute civilisation et la capitale anglaise lui manque, elle a l'intention de rentrer vite chez elle et de ramener son époux avec elle, intelligente, maline, manipulatrice, elle est douée pour arriver à ses fins.
stories of all we did
gabriel moriarty & sybell moriarty
« Combien de temps partez-vous ? » Gabriel haussa légèrement les épaules. Souvent, il ignorait combien de temps allait durer ses missions, mais celle là était particulière. Plus que jamais, la date de son retour était incertaine. C’était l’une des raisons qui l’avait poussé à accepter la mission sans la moindre opposition. Certains hommes s’inquiétaient de devoir s’éloigner ainsi de leurs épouses et de leurs enfants. Lui, il avait bien une épouse, mais pas d’enfant. Les grossesses de sa femme s’étaient toutes soldées par des échecs. Fausse couche ou enfant mort né, c’était tout ce qu’elle avait été capable de lui donner. Il avait besoin de prendre ses distances avec elle.  Il l’avait épousée pour faire honneur à sa famille. Il avait toujours voulu faire honneur à sa famille, tout comme le faisait également ses frères et ses sœurs. L’éducation dans la famille était sans faille, il avait été le fils dont aurait pu rêver n’importe quel couple bien éduqué. Cependant, il n’avait pas d’enfants et ça, c’était mal vu par les siens. S’éloigner de Londres était aussi le moyen le plus efficace de s’éloigner des ragots qu’on racontait sur lui et sur son mariage, des reproches à peine dissimulés qu’on lui servait trop souvent. « Je l’ignore. On dit qu’il faudra du temps pour restaurer les choses à Nassau. Je vous écrirai. » Il le ferait. C’était la moindre des choses de la tenir au courant. Elle était son épouse et sa confidente. Malgré les problèmes qu’il pouvait y avoir entre eux, elle était toujours à l’écoute et toujours de bon conseil. Elle acquiesça légèrement, esquissa un sourire sonnant particulièrement faux. Elle n’aimait pas rester seule dans cette demeure, il le savait bien. Cette maison manquait cruellement de vie, elle aurait voulu pouvoir entendre les rires d’enfants raisonner entre les murs, elle souffrait autant que lui – si ce n’est plus – de l’absence d’enfant dans leur couple. « Bien. Tachez d’être prudent, on raconte que les pirates ne sont que des barbares. » Il souri, légèrement amusé. Il savait ce qu’on disait des pirates, il en entendait parler à longueur de journée depuis qu’ils représentaient le principal problème du commerce anglais. « N’ayez crainte, je vous reviendrai en un seul morceau. » Sur ces mots il déposa un baiser sur les lèvres de son épouse avant de s’éloigner pour terminer ces quelques préparatifs avant d’embarquer sur le Jolly Mon en direction des colonies des Bahamas, vers l’île de New Providence et sa célèbre ville de Nassau.

« Que faites-vous ici ? » Gabriel ne s'attendait pas à voir son épouse débarquer à South Hamilton. A ses yeux, elle aimait beaucoup trop Londres et le confort qu'elle avait là-bas pour venir jusqu'à cette petite île au beau milieu des Bahamas. Il la connaissait trop superficielle pour ce genre d'endroit. Pourtant, elle était là, juste devant lui, à un moment où il ne s'y attendait pas. Depuis des semaines, des mois même, il cherchait un moyen de rompre leur union de la meilleure façon possible. Il avait rencontré une autre femme et malgré son mariage, il cherchait un moyen de faire correctement les choses. Comme si c'était vraiment possible. Voir son épouse juste en face de lui, ça rendait les choses tellement plus réelles. Elle était mieux à Londres, loin de lui, là où elle pouvait vivre sa vie comme bon lui semblait et qu'il pouvait en faire de même ici à New Providence. « Je suis venue avec une excellente nouvelle. » La distance entre eux deux restait probablement trop large pour deux époux qui venaient de se retrouver après un an de séparation. L'homme se contenta de hausser un sourcil, attendant qu'elle lui annonce sa fameuse bonne nouvelle, si elle était venue jusqu'ici pour lui dire en personne (alors qu'elle aurait facilement pu se contenter de lui écrire), c'était certainement que la nouvelle en valait la peine. Un sourire sur les lèvres, la femme agita la main pour faire venir quelqu'un, une suivante qui tenait un bébé entre ses bras. Sybell saisi le bébé avant de venir rompre la distance qui la séparait de son époux. « Je vous présente votre fils. » Le regard de l'homme navigua rapidement de l'enfant jusqu'à sa femme, puis de sa femme jusqu'à l'enfant. « Il s’appelle Arthur, comme votre père. » Cet enfant représentait tout ce qu'ils avaient toujours voulu. C'était parce que, jusqu'à présent, elle n'avait jamais mis au monde d'enfant que le mariage semblait battre de l'aile. Cet enfant changeait tout. Il avait voulu mettre un terme à leur mariage, d'une façon où d'une autre, avec pour argument celui qu'elle ne lui avait jamais donné d'enfant (alors qu'en vérité c'était simplement parce qu'il en aimait une autre). Il ne pouvait plus. C'était son mariage, son enfant et il ne pouvait pas renoncer à ça. Un sourire étira ses lèvres alors qu'il attrapait à son tour le bébé. Son fils. C'était en effet une bonne nouvelle qu'elle venait de lui annoncer. Une nouvelle qui changeait tellement de choses. Elle le savait, elle n'était pas idiote, c'était ce qu'elle voulait, elle l'avait senti quand il avait accepté de s'éloigner d'elle sans un mot pour rejoindre New Providence, elle l'avait su dans son silence, leur mariage touchait à sa fin et lui en tant qu'homme il s'en remettrait facilement, elle n'était qu'une femme, les choses étaient plus compliquées pour elle. Il fallait qu'elle sauve son mariage et qu'importait qu'en vérité, cet enfant ne soit pas celui de son mari, il était là et il pouvait sauver leur mariage, il pouvait la sauver elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin ›› the pirate king.
› messages : 638
› inscrit(e) le : 08/01/2015
› avatar : tom burke.
› crédits : moi-même (avatar).
› comptes : harley, anna & ely.
MessageSujet: Re: (F/LIBRE) MAIMIE MCCOY ›› when the cold comes.   Ven 27 Fév - 14:10

promotion du scénario et exigences
COUCOU TOI QUI LIT CE SCENARIO :red: :héhé: Déjà, merci de l'avoir lu, ou de l'avoir survolé, c'est déjà ça :ghé: maintenant je vais te décrire mes quelques conditions et machins négociables ou pas :héhé:

›› one : le prénom, je l'aime beaucoup, mais il est négociable, dans le fond, un prénom c'est un prénom, évitez juste de mettre ceux que je déteste, mais je les ai pas en tête alors on verra bien xD Vous pouvez donc le changer.
›› two :pour le nom, il ne l'est pas parce que c'est la femme de mon personnage (a) mais son nom de jeune fille (Rosenberg dans le scénario) est parfaitement négociable. Vous pouvez faire un nom composé, mais dans ce cas, optez pour un nom de jeune fille court, pour éviter le pseudo à rallonge :a:
›› three : l'avatar, est négociable, j'aime beaucoup Maimie et je la trouve superbe dans the musketeers, mais si vous avez d'autres idées, n'hésitez pas à proposer.
(perso j'avais pensé à Mallory Jansen, Lana Parilla, Jennifer Morrison, mais ce ne sont que des idées :D)
›› four : niveau rpgique, je ne suis pas trop chiante, plutôt que de dire ce que j'attends des gens, parce que je n'attends rien, si ce n'est une orthographe correcte (pas parfaite, mais correcte ça me suffit), je vais simplement vous dire que moi, je fais entre 1000 et 2000 mots , selon un tas de paramètres compliqués et mathématiques dont le principal s’appelle flemme vs motivation xD enfin bref, ça vous donne une idée de ce que je fais, alors si vous n'aimez pas les rps de plus de 500 mots, bhé je ne suis pas la partenaire rpgique de vos rêves xD
›› five : pour l'activité, j'aime les gens qui s'investissent, qui ne me laissent pas tomber au bout de 15j, je veux une évolution dans ce lien, mais ça se travaille et ça se fait au fil des rps, alors please, si vous prenez ce scénar, ne le lâchez pas. J'aime aussi les gens qui s’intègrent qui se trouve des liens, qui jouent, j'adore flooder/blablater avec les gens avec qui je rpgise alors venez dans les jeux, je vous ferez des câlins, des bisous et des bébés :huhu:
›› six : je tiens à remercier de tout mon cœur la personne qui tentera ce scénario, j'espère qu'on pourra s'éclater et que ce scénario vous fera kiffer votre race, parce que moi je l'aime, j'aime mon perso (ce serait con sinon xD) et il a besoin de sa femme ouech :red:

So voilà, j'ai tout dit :love: PRENEZ MON SCENAR ET JE VOUS ENVOIE TOUT MON LOVE
:bed: :bed2: :sex2: :come: :sexe: :ophée: :ana: :haha: :3: :hinhin: :puppy: :3: :a: :D: :cheer: :yeah: :tong: :yay: :yaaay: :butterfly: :love: :gentleman: :calinchou2: :calinchou: :calin: :sex: :coeur: :titcoeur: :fire: :slip: :kiss: :pink: :pig: :luve: :sheep: :bed: :bed2: :sex2: :come: :sexe: :ophée: :ana: :haha: :3: :hinhin: :puppy: :3: :a: :D: :cheer: :yeah: :tong: :yay: :yaaay: :butterfly: :love: :gentleman: :calinchou2: :calinchou: :calin: :sex: :coeur: :titcoeur: :fire: :slip: :kiss: :pink: :pig: :luve: :sheep:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(F/LIBRE) MAIMIE MCCOY ›› when the cold comes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» (F/LIBRE) MAIMIE MCCOY ›› when the cold comes.
» eau libre
» nouvelle poudre libre HD
» presse libre, l'appel de la colline
» cold play
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
never shall we die :: TAKE ME BACK TO MY BOAT :: give me the rope :: tell me more-
Sauter vers: