AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
MERCI DE PRIVILÉGIER LES HOMMES SUR LES NAVIRES ET LES FEMMES A TERRE ! Il y a également de nombreuses choses possibles pour les femmes à terre ;)

Partagez | 
 

 ›› le ctrl+v.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Admin ›› the pirate king.
› messages : 2012
› inscrit(e) le : 19/12/2014
› avatar : toby stephens.
› crédits : ghost.writer (avatar).
› comptes : eleanor, gabriel et annabel.
MessageSujet: ›› le ctrl+v.   Sam 4 Avr - 20:42

le ctrl+v
Dans ce jeu, il suffit de faire un ctrl+v ou autrement dit un copié/collé et d'envoyer. C'est encore un jeu qui sert à rien, si ce n'est de montrer au monde entier (ou pas) ce que vous avez copié. Un vrai jeu de petits vicelards. Allez zou, on copie/colle les enfants ! :huhu:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nswd.forumactif.org
avatar
Admin ›› the pirate king.
› messages : 307
› inscrit(e) le : 19/12/2014
› avatar : jessica parker kennedy.
› crédits : elf +av, sweet poison +sign.
› comptes : Haytham, Woodes et Victoire - ils sont en promotion chez Carrefour.
MessageSujet: Re: ›› le ctrl+v.   Sam 4 Avr - 23:53


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin ›› the pirate king.
› messages : 2012
› inscrit(e) le : 19/12/2014
› avatar : toby stephens.
› crédits : ghost.writer (avatar).
› comptes : eleanor, gabriel et annabel.
MessageSujet: Re: ›› le ctrl+v.   Sam 4 Avr - 23:54

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nswd.forumactif.org
avatar
Admin ›› the pirate king.
› messages : 307
› inscrit(e) le : 19/12/2014
› avatar : jessica parker kennedy.
› crédits : elf +av, sweet poison +sign.
› comptes : Haytham, Woodes et Victoire - ils sont en promotion chez Carrefour.
MessageSujet: Re: ›› le ctrl+v.   Sam 4 Avr - 23:56


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ›› all the crew aboard.
› messages : 4116
› inscrit(e) le : 08/03/2015
› avatar : emilia clarke.
› crédits : ///
› comptes : rhea « pleine aux as » vaughn.
MessageSujet: Re: ›› le ctrl+v.   Dim 5 Avr - 0:38

Citation :
« Bientôt. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ›› all the crew aboard.
› messages : 372
› inscrit(e) le : 28/03/2015
› avatar : eleanor tomlinson.
› crédits : @angel dust (avatar), tumblr (gifs), uc (quotes).
› comptes : aries costello.
MessageSujet: Re: ›› le ctrl+v.   Dim 5 Avr - 0:47

Citation :
Voilà quelques temps déjà qu’Aries avait croisé Serenity dans les couloirs de l’auberge ; la jeune femme l’observant comme s’il était une apparition inexpliquée. Avaient tourné dans l’esprit du pirate les quelques phrases qu’ils s’étaient échangées, son épouse se montrant bientôt plus encline au pardon qu’à leur précédent face à face : il était le bienvenue chez eux avait-elle sous-entendu dans un regard appuyant avec subtilité sur les mots. L’ironie aurait eu de quoi faire ricaner l’espagnol, alors même que sa femme parvenait à faire peser sur ses épaules la responsabilité des nuits qu’il avait passées à l’auberge plutôt qu’auprès d’elle : c’était elle, après tout, qui ne lui avait craché rien d’autre que de la rancœur en plein visage il n’y a pas si longtemps de cela – elle qui avait construit sa vie à Nassau et avait laissé trainer dans son sillage nombre d’indices prouvant qu’elle n’avait guère plus envie d’avoir Aries dans sa vie. Conciliant, et acceptant plus aisément la fuite que l’affrontement pur et dur qui menaçait de s’abattre sur eux depuis dix ans déjà, Aries avait préféré les murs presque chaleureux de l’auberge à une quelconque demeure matrimoniale : pour ce qu’était devenu leur mariage, il aurait tôt fait de constater qu’il n’avait pas sa place dans la maison de sa femme, tout comme dans son cœur. Tant de prétextes qui avaient bourdonné à l’esprit de l’espagnol la veille, alors qu’il s’était avachi dans un coin de la taverne, alignant les verres en solitaire : au fond de lui, il avait su que la compagnie de Gabriel cette fois-ci n’aurait rien changé – après tout, la dernière fois qu’ils s’étaient parlé n’avait fait que confirmer au pirate l’assurance qu’il n’était, finalement, pas le seul à connaître tout un tas de déboires existentiels. Le Moriarty si respectable avait sans doute mieux à faire après le coucher du soleil que d’aller boire dans une taverne jusqu’à s’endormir sur la table : en ruminant ses songes, Aries avait lentement mais sûrement empilé toutes les raisons qui justifiaient son éloignement de la demeure possédée par Serenity – et jamais ces raisons n’avaient comporté le nom d’Eleanor, ou même la mention de son existence. A vrai dire, c’était mieux ainsi – car s’ils n’étaient voués à rien, autant qu’il ne fasse pas perdre à la jeune femme sa place à l’auberge, ou même la confiance qu’avait fini par placer Serenity en elle. Somme toute, Eleanor méritait d’avoir une nouvelle vie, une meilleure vie bien loin des bordels et de son passé – irrémédiablement, Aries lui-même faisait partie de son passé. Qu’il en soit ainsi, alors. Quelle quantité d’alcool avait fini par pulser dans ses veines au rythme de son cœur, lorsqu’Aries s’était senti divaguer de plus en plus ? L’auberge, chez lui, sur le pont abandonné du Flying Dragon. Il était curieux de constater combien de refuges il pouvait avoir dans cette zone de monde qu’il n’avait que très peu parcouru pourtant, cette île qu’il ne connaissait qu’à peine et sur laquelle il n’avait que trop rarement l’envie de s’arrêter.

Si seulement il pouvait être capitaine de son propre navire – en était-il arrivé à songer, au Xième verre glissant dans sa gorge : il ferait naviguer ses hommes sans relâche, et trouverait un moyen de ne jamais s’arrêter sur terre plus de quelques heures à peine. Les temps étaient ce qu’ils étaient – et afin de pouvoir repartir au large, le Flying Dragon avait besoin de nombreux jours paisibles. Les vacances des pirates, une perspective que beaucoup appréciaient parmi l’équipage, profitant du temps en terre pour écumer tout ce qu’il y avait à découvrir dans les alentours ; Aries avait, autrefois, partagé cet engouement à profiter de la terre tant qu’elle était sous ses pieds. Nassau semblait l’avoir totalement dépossédé de cet entrain. Sans crier gare, il avait quitté l’auberge, profitant d’un soir où Eleanor n’était pas là, pour disparaître des murs de l’établissement possédé par sa femme ; tantôt déterminé à l’idée de quitter Nassau à la dérobée, tantôt abattu par la force imprenable de la mer, l’immuabilité de sa situation de pantin, soumis aux caprices de la nature. Aux caprices du Flying Dragon et de son capitaine : il était plus aisé, finalement, de détester la propension d’Harley Oaken à rester sur terre que la sienne à lui, à plonger tête la première dans le néant d’un passé qui ne cessait de le rattraper. Encore aujourd’hui ; alors que ses yeux s’étaient douloureusement ouverts sur un ciel gris perle, baignant la petite maison d’une lumière incendiaire – ses paupières se resserrèrent l’une contre l’autre en un clignement d’œil accompagné d’un grognement - son sang ayant fini de filtrer l’alcool ce n’était désormais plus qu’une horrible migraine qui lui rappelait comment la veille, il avait fini sa soirée. C’était finalement sur un siège soigneusement ornementé, somme toute survivance des goûts nobles de Serenity, qu’Aries avait trouvé le sommeil, sans une once de difficulté. A se demander comment, puisque déjà une douleur coupable lui lacérait le dos – il lui était presque incroyable de croire toutes les douleurs qui crispaient son corps alors même qu’il avait pourtant l’habitude de dormir partout, dans n’importe quelle situation, et dans tous les sens possibles et imaginables. Sur le pont d’un navire, sous une pluie battante, presque assommé contre le comptoir d’une taverne ou coincé sous une (ou plusieurs) prostituées qu’il avait croisée la veille. Quel miracle l’avait amené indemne jusque chez sa femme ? - la demeure devant laquelle il ne s’était présenté qu’une seule et unique fois, pour mieux en être chassé par une épouse qui avait encore bien trop de rancœur à son égard. Toujours de la rancœur, encore de la rancœur : en ce jour, ce sentiment dévastateur semblait plus à même de le lasser, l’épuiser jusqu’à la mort. Oui, finalement, la mer était aussi une échappatoire à cela, la contradiction incessante de l’attitude de Serenity à son égard, l’envie brûlante qu’il avait, de lui hurler dessus parfois, de lui cracher des vérités blessantes en plein visage, de remonter le temps, de l’embrasser dans l’espoir de cueillir à ses lèvres la passion qui s’était effritée entre eux au fil du temps.

C’était stupide, avait-il fini par se dire, de courir après une chimère du bonheur qu’ils avaient eu il eu ensemble il y a si longtemps – Aries n’avait plus vingt-quatre ans. Serenity n’en avait plus vingt-trois. Et la vie avait fait son chemin dans leur esprit, les privant sans doute de la candeur, la jeunesse qui avaient été si indispensables à la naissance de leur amour. Pourraient-ils seulement renaître ? Avaient-ils quelque chose d’où renaître ? Le soleil était peu à peu monté dans le ciel, à mesure que les songes du pirate avaient grossi dans son esprit, celui-ci curieusement en éveil malgré l’alcool qu’il avait ingurgité la veille. D’une main glissée dans les cheveux, il avait laissé l’anarchie à ses pensées se matérialiser sur sa tête, ne lissant qu’à peine les traits fatigués qui tiraillaient son visage. C’est sans même qu’il ne s’en rende compte, que Serenity était arrivée dans son dos – d’elle il sentit d’abord ses mains, frêles mais impérieuses, se posant sur ses épaules comme dans un désir silencieux de laisser entendre sa présence ; au moins, elle ne lui avait pas encore crié dessus parce qu’il était ici, c’était une bonne chose. Après tout, c’était elle qui avait sous-entendu qu’elle désirait sa présence à ses côtés – pourtant, demeurait en l’esprit du jeune homme l’assurance qu’aujourd’hui n’était pas une bonne journée pour se retrouver. Sous les doigts de son épouse, Aries sentit un frisson électrifier son dos, partagé entre la nostalgie et la colère refouler – ce n’était pourtant rien, en comparaison du cocktail explosif de sentiments et ressentiments éveillés par les délicats et brefs baisers qu’elle déposa sur sa joue, dans son cou. Ils avaient une saveur d’autrefois ; le parfum de ce qui n’était plus. Londres, l’Angleterre, leurs familles respectives, le bonheur mielleux qu’ils avaient connu à une époque. La promesse d’une vie normale, presque posée – auraient-ils fini misérables à cause de l’ennui, l’appel de l’aventure auquel ils n’auraient jamais répondu ? Ou auraient-ils brillé plus fort que jamais, aimé l’autre jusqu’à la mort ? Des questions qui ne trouveraient jamais de réponse, puisque la vie avait pris des chemins bien différents du courant calme de la vie noble qu’ils avaient eue pendant les premières années de leur vie. Sous le regard azuré de Serenity, Aries ne trouva guère la volonté de l’observer, son regard fixé sur ce qu’il y avait devant lui ; la petite table soigneusement ouvragée, le sol à ses pieds. A nouveau une main dans ses cheveux, son coude rabattu sur un genou comme pour soutenir un cerveau qui pesait bien trop lourd à force d’être assommé de questions, Aries prit de longues secondes avant de répondre à la question – polie, somme toute – de sa femme, sans manquer de laisser un soupir dénoncer cette incompréhension qu’il ne formulait pas à haute voix. « Bon voyage… si on peut dire, oui. » peut-être bien que Serenity préférait croire qu’Aries était reparti en mer plutôt que d’accepter qu’il avait pris son temps pour peser le pour et le contre avant de venir ici. C’était une vieille habitude pour eux, de fuir les vérités qui crevaient les yeux. « Et toi ?... Je veux dire, bien dormi ? Depuis le temps… » avec un effort, il releva les yeux pour observer la jeune femme, ses yeux sombres dessinant cette silhouette – familière, étrangère, il ne savait plus. Peut-être tentait-il maladroitement de lui demander comment elle allait, ce qu’elle faisait, ce qui la poussait à connaître un quotidien tel que celui qu’elle avait à Nassau. Il y avait tant de choses sur lesquelles Serenity et Aries avait des mois, des années à rattraper – mais encore une fois, peut-être qu’aujourd’hui, ce n’était pas le jour.

_________________


men are born free ≈ no one has the right to make slaves of them. when the skies have rained enough and the sun comes risin' up, will it show which one of us needs to be saved. Got to hope we'll make it through and the light will show the truth, then we'll know which one of us needs to be saved.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin ›› the pirate king.
› messages : 307
› inscrit(e) le : 19/12/2014
› avatar : jessica parker kennedy.
› crédits : elf +av, sweet poison +sign.
› comptes : Haytham, Woodes et Victoire - ils sont en promotion chez Carrefour.
MessageSujet: Re: ›› le ctrl+v.   Dim 5 Avr - 0:57

Citation :

– wont you teach me how to love and learn –
there'll be nothing left for me to yearn.

« T'es moche. » La petite bestiole, le pokémon le plus étrange que son père avait réussi à trouver sur le marché, se balança vers elle, tendant ses grandes pattes en avant, manquant de trébucher tandis qu'il gesticulait. Elle l'avait baptisé Orion, ce Flamajou qu'elle aurait volontiers flanqué dehors. Du haut de ses neuf ans, Beth aurait dû sauter de joie face à ce premier pokémon que son géniteur avait bien voulu lui offrir ; mais ses sentiments étaient mitigés, clairement partagée entre fascination et dégoût. Croisant les bras de dédain, elle observait le petit fou s'agiter dans la pièce. Il n'avait visiblement cure de ce qu'elle pouvait bien penser de son apparence – petit con, songea-t-elle en posant son index sur le torse de l’abomination, le repoussant alors qu'il voulait l'approcher. Elle aurait aimé, elle aurait voulu autre chose. Quelque chose propre aux riches, un pokémon qui représentait pas sa seule présence dans ce taudis tout ce que son père avait pu dépenser pour ses beaux yeux. Il n'avait pas les moyens, non, sans doute pas. Orion se tendit davantage et, cédant face à son insistance flagrante, Beth écarta légèrement les bras. Il en profita pour s'élancer. La gosse observa d'un œil noir sa petite queue se balancer de droite à gauche, de gauche à droite, enflammée à son extrémité. « petit singe » soupira-t-elle en esquissant un sourire. Il fallait se le tenir pour dit, il était mignon.

Tristan était né. C'était définitif – il était bien là. C'était une folie qu'elle n'aurait jamais dû se permettre, c'était une chose à laquelle elle ne pensait presque plus. Sa vie était un calvaire, son existence se réduisait au travail et à la maternité ; elle n'avait presque plus le temps d'accorder ne serait-ce qu'un regard à son pokémon. Alors pourquoi en acheter un nouveau ? Pour remplacer la présence de son époux, peut-être, pour donner de la compagnie à Orion. On lui avait conseillé de se fournir un Gruikui - ce qu'elle fit et elle l'appela Murphy. Il était petit, mignon, parfait pour honorer la naissance de son fils unique. Tristan. Toute sa vie résumée en un seul mot ; elle n'était plus une femme, elle n'était plus une veuve éplorée (l'avait-elle déjà été ?), mais une mère. Elle avait préféré s'oublier au profit de ce petit être dont elle avait la charge. Elle était bien trop jeune, et sans doute trop immature, pour être capable de partager les tâches qui lui étaient données. Elle préférait les réduire une seule sphère. C'était plus simple. Malgré tout ce qu'elle était obligée de subir, à l'instar de ceux dont elle partageait le quotidien, aucun vent ne révolte n'était venu malmener un peu plus son cœur affolé. Contrairement à ceux qu'elle côtoyait, parfois contre sa volonté, elle était dotée d'une prudence qui frisait l'exagération ; elle préférait rester là, sagement immobile, plutôt que d'agir et de risquer la lapidation. Elle avait un fils, et elle ne pensait plus que par lui.

Elle en faisait souvent trop.
Elle ne s'en rendait pas toujours compte.

Mais elle n'était pas seule.
Ils étaient quatre dans la famille.
Quatre en tout.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin ›› the pirate king.
› messages : 2012
› inscrit(e) le : 19/12/2014
› avatar : toby stephens.
› crédits : ghost.writer (avatar).
› comptes : eleanor, gabriel et annabel.
MessageSujet: Re: ›› le ctrl+v.   Dim 5 Avr - 12:07

Citation :
PRÉNOM FILLE :
PRÉNOM GARÇON :
MÉTIER :
PAYS/VILLE :
FRUIT/LÉGUME :
ANIMAL :
CÉLÉBRITÉ :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nswd.forumactif.org
avatar
Membre ›› all the crew aboard.
› messages : 2204
› inscrit(e) le : 10/03/2015
› avatar : Zach sexy McGowan
› crédits : Moi même & Tumblr (gifs)
MessageSujet: Re: ›› le ctrl+v.   Mar 7 Avr - 14:14

Citation :
Scandal S03E07
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ›› all the crew aboard.
› messages : 624
› inscrit(e) le : 08/03/2015
› avatar : Colin O'donoghue
› crédits : tag
MessageSujet: Re: ›› le ctrl+v.   Mar 7 Avr - 14:16

Citation :
PRÉNOM FILLE :
PRÉNOM GARÇON :
MÉTIER :
PAYS/VILLE :
FRUIT/LÉGUME :
ANIMAL :
CÉLÉBRITÉ :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ›› all the crew aboard.
› messages : 2204
› inscrit(e) le : 10/03/2015
› avatar : Zach sexy McGowan
› crédits : Moi même & Tumblr (gifs)
MessageSujet: Re: ›› le ctrl+v.   Mar 7 Avr - 15:38

Citation :
Ursula Andress
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ›› all the crew aboard.
› messages : 624
› inscrit(e) le : 08/03/2015
› avatar : Colin O'donoghue
› crédits : tag
MessageSujet: Re: ›› le ctrl+v.   Mar 7 Avr - 18:48

Citation :
arthur wilkins - UNEXCPECTED FRIENDSHIP.
C'est autour d'un verre dans la traverse qu'ils s'étaient rencontrés pour la première fois. A l'époque, Hewry n'était encore qu'une nouvelle recrue dans l'équipage de Dorian Blake, capitaine du Rising Sun. Arthur, un pirate assez fameux et respectable,haïssait de tout son coeur Dorian. Il aurait aimé le tuer lui-même afin de se débarrasser une fois pour toutes de lui, mais a préféré manipuler le petit nouveau qu'était Hewry afin de faire sa sale besogne. Il a sympathisé avec lui et lui a susurré bien de jolis mots. Il lui a fait comprendre qu'un capitaine ne pouvait l'être pour toujours, qu'il y avait mille et une façons de libérer l'équipage de ce capitaine mauvais et cruel. Marchant droit dans le piège qu'étaient les mots d'Arthur, Hewry décida alors de contester l'autorité de Blake et de le défier. Dorian mourut donc et Hewry devint capitaine, un titre qu'il doit en grande partie à Arthur qui demeure encore un de ses amis mais aussi un exemple à suivre pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ›› all the crew aboard.
› messages : 2204
› inscrit(e) le : 10/03/2015
› avatar : Zach sexy McGowan
› crédits : Moi même & Tumblr (gifs)
MessageSujet: Re: ›› le ctrl+v.   Mar 7 Avr - 22:38

Citation :
ANDREA BINGHAM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin ›› the pirate king.
› messages : 110
› inscrit(e) le : 31/03/2015
› avatar : tamzin merchant.
› crédits : gentleheart (avatar).
› comptes : harley le roux, annabel la bonnasse, gaby le barbu & eleanor la queen.
MessageSujet: Re: ›› le ctrl+v.   Mar 7 Avr - 22:39

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ›› all the crew aboard.
› messages : 2204
› inscrit(e) le : 10/03/2015
› avatar : Zach sexy McGowan
› crédits : Moi même & Tumblr (gifs)
MessageSujet: Re: ›› le ctrl+v.   Mar 7 Avr - 22:43

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ›› all the crew aboard.
› messages : 372
› inscrit(e) le : 28/03/2015
› avatar : eleanor tomlinson.
› crédits : @angel dust (avatar), tumblr (gifs), uc (quotes).
› comptes : aries costello.
MessageSujet: Re: ›› le ctrl+v.   Mer 8 Avr - 2:23


_________________


men are born free ≈ no one has the right to make slaves of them. when the skies have rained enough and the sun comes risin' up, will it show which one of us needs to be saved. Got to hope we'll make it through and the light will show the truth, then we'll know which one of us needs to be saved.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ›› all the crew aboard.
› messages : 180
› inscrit(e) le : 21/03/2015
› avatar : Tom Gorgeous Hardy.
› crédits : Cookie Silver & Tumblr.
MessageSujet: Re: ›› le ctrl+v.   Mer 8 Avr - 2:59

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ›› all the crew aboard.
› messages : 2204
› inscrit(e) le : 10/03/2015
› avatar : Zach sexy McGowan
› crédits : Moi même & Tumblr (gifs)
MessageSujet: Re: ›› le ctrl+v.   Mer 8 Avr - 10:08

Citation :
L'apparition de Sara sur le seuil de la porte, en serviette, me sort de ma léthargie. Mon regard reprend un peu de vie tandis que je relève la tête, prêt à me lever pour finalement me changer. J'ai au préalable retiré les chaussures que j'ai piqué, qui traine dans un coin de la pièce, sentant seulement la moquette sous mes pieds. La vision de Sara me fait déglutir. Son corps comporte plusieurs traces de blessures, d'ecchymose et j'en viens à bouillonner. Un sentiment étrange de colère mêlé à du remords, un putain de remords. Aussi, je ne parviens pas à me lever, et c'est elle qui vient finalement s'asseoir sur mes genoux, face à moi. Front contre front, les mains chaudes de Sara sur ma joue, je ferme les yeux et expire longuement. La nuit a été longue, longue mais surtout éprouvante. Autant pour moi que pour elle, même si je ne sais pas encore exactement à quel point. Les mains de ma brune viennent parcourir ma chevelure, mon crâne, et la caresse vient à me détendre finalement. La colère finie par s'apaiser tandis que je ne dis rien, je me concentre seulement sur ses caresses, venant poser mes mains sur ses hanches. Aucun, bruit, aucune agitation ne viennent troubler le calme qui s'est installé dans cette chambre. Mes pouces viennent doucement caresser les hanches de Sara par-dessus la serviette et progressivement, je reprends mes esprits. Je me souviens de mes interrogations, de mes craintes, des questions que j'ai à lui poser. « Bébé... » Que je déclare simplement, d'une voix fatiguée mais pourtant déterminée à en savoir plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ›› all the crew aboard.
› messages : 180
› inscrit(e) le : 21/03/2015
› avatar : Tom Gorgeous Hardy.
› crédits : Cookie Silver & Tumblr.
MessageSujet: Re: ›› le ctrl+v.   Mer 8 Avr - 10:24

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ›› all the crew aboard.
› messages : 2204
› inscrit(e) le : 10/03/2015
› avatar : Zach sexy McGowan
› crédits : Moi même & Tumblr (gifs)
MessageSujet: Re: ›› le ctrl+v.   Mer 8 Avr - 10:24

Citation :
PRÉNOM FILLE :
PRÉNOM GARÇON :
MÉTIER :
PAYS/VILLE :
FRUIT/LÉGUME :
ANIMAL :
CÉLÉBRITÉ :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ›› all the crew aboard.
› messages : 180
› inscrit(e) le : 21/03/2015
› avatar : Tom Gorgeous Hardy.
› crédits : Cookie Silver & Tumblr.
MessageSujet: Re: ›› le ctrl+v.   Mer 8 Avr - 10:39

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ›› all the crew aboard.
› messages : 2204
› inscrit(e) le : 10/03/2015
› avatar : Zach sexy McGowan
› crédits : Moi même & Tumblr (gifs)
MessageSujet: Re: ›› le ctrl+v.   Mer 8 Avr - 10:39

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ›› all the crew aboard.
› messages : 372
› inscrit(e) le : 28/03/2015
› avatar : eleanor tomlinson.
› crédits : @angel dust (avatar), tumblr (gifs), uc (quotes).
› comptes : aries costello.
MessageSujet: Re: ›› le ctrl+v.   Mer 8 Avr - 13:54

Citation :
PRÉNOM FILLE :
PRÉNOM GARÇON :
MÉTIER :
PAYS/VILLE :
FRUIT/LÉGUME :
ANIMAL :
CÉLÉBRITÉ :

_________________


men are born free ≈ no one has the right to make slaves of them. when the skies have rained enough and the sun comes risin' up, will it show which one of us needs to be saved. Got to hope we'll make it through and the light will show the truth, then we'll know which one of us needs to be saved.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ›› all the crew aboard.
› messages : 180
› inscrit(e) le : 21/03/2015
› avatar : Tom Gorgeous Hardy.
› crédits : Cookie Silver & Tumblr.
MessageSujet: Re: ›› le ctrl+v.   Mer 8 Avr - 14:00

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ›› all the crew aboard.
› messages : 2204
› inscrit(e) le : 10/03/2015
› avatar : Zach sexy McGowan
› crédits : Moi même & Tumblr (gifs)
MessageSujet: Re: ›› le ctrl+v.   Mer 8 Avr - 17:24

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ›› le ctrl+v.   

Revenir en haut Aller en bas
 

›› le ctrl+v.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Raccourcis Clavier
» Les raccourcis clavier sous Heredis
» ›› le ctrl+v.
» ☆ le ctrl+v.
» ☆ le ctrl+v.
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
never shall we die :: IT'S TIME TO REST :: going to the tavern-
Sauter vers: