AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
MERCI DE PRIVILÉGIER LES HOMMES SUR LES NAVIRES ET LES FEMMES A TERRE ! Il y a également de nombreuses choses possibles pour les femmes à terre ;)

Partagez | 
 

 (Aidan&Isla) Unusual encounter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Membre ›› all the crew aboard.
› messages : 79
› inscrit(e) le : 21/03/2015
› avatar : Elizabeth Lail
› crédits : Sil & Tumblr
MessageSujet: (Aidan&Isla) Unusual encounter   Mar 24 Mar - 23:57


UNUSUAL ENCOUNTER
Aidan & Isla

Se lever la nuit, marcher en dormant n’était guère le genre de choses appréciables par ici. Loin s’en faut. Elle possédait déjà, chez certains et de manière totalement injuste à son humble avis, la réputation d’être maudite. Ceci ne ferait qu’ajouter aux quolibets. Mais son somnambulisme n’avait jamais été prononcé. Si elle s’en était rendue compte, c’était uniquement parce qu’à plusieurs reprises, enfant, elle s’était réveillée à terre, près de son lit. Ca n’avait jamais été plus loin. Quelques objets déplacés dans le noir, parfois un coup ou deux dans les meubles, meurtrissant quelque peu ses pieds. Rien d’alarmant. Du moins, jusqu’à récemment.

Elle s’était doutée que le Secret qu’elle conservait désormais aurait quelques conséquences sur son existence. Simplement, elle n’avait pas imaginé desquelles il s’agirait exactement. Jusqu’à ce qu’elle se réveille quelques jours après la confrontation avec sa mère, dans le parc, derrière la maison. Par chance, le froid l’avait éveillée suffisamment tôt pour qu’elle puisse se glisser dans sa chambre alors que la maisonnée était encore endormie. Ses troubles du sommeil n’étaient pas un mystère, mais elle ne souhaitait pas que cela s’ébruite, de crainte que cela ne révèle les tourments qui l’agitaient. Alors, elle avait pris l’habitude de fermer sa porte à clef tous les soirs, soigneusement. Bien sûr, cette nouvelle précaution n’était pas passée inaperçue auprès de sa mère. Avant, elle ne se serait pas privée de la commenter, mais cette fois-ci, elle avait fait comme si de rien n’était, preuve irréfutable que les choses avaient changé entre elles. Désormais, elle ne la regardait plus seulement avec froideur, mais également avec méfiance, comme si elle craignait que, d’un instant à l’autre, la jeune femme ne se mette à déblatérer ses confidences arrachées sur la place publique. Pour sa défense, Isla n’avait jamais su faire preuve de retenue, et se distinguait par son absence totale de maîtrise de l’art du mensonge. Cependant, elle avait tort de s’inquiéter. Sa fille se tairait, emportant le Secret dans la tombe s’il le fallait. Face à la souffrance que cela représentait, la crainte de provoquer celle de sa soeur ou de son père était bien pire. Elle ignorait alors qu’elle n’était pas la seule sous ce toit à porter un bien lourd fardeau...

Oui, elle fermait soigneusement sa porte à clef, chaque soir. Mais une grande étourdie peut-elle un jour se corriger ? Ce qui devait arriver arriva, un simple oubli, mais un oubli qu’il eut mieux valu éviter. La fatigue eut raison d’elle et la plongea dans un profond sommeil plus rapidement que prévu, si bien qu’elle omit de verrouiller sa chambre et ainsi de se protéger.

La nuit était tombée depuis quelques heures déjà. Les ténèbres avaient envahi l’île, de même que la demeure, tout juste éclairée par la seule lueur de la lune. Tous dormaient profondément, nul n’entendit le pan de bois grincer légèrement. Nul ne vit non plus la silhouette élancée vêtue d’une longue chemise de nuit, qui se mouvait, dans le couloir, avant de descendre les escaliers. Elle se trouva bien vite à l’extérieur et continua sa progression, sans même en avoir conscience. Elle eut paru bien étrange à quiconque croiserait son chemin. Mais qui aurait fait attention à elle ? Elle marchait, d’un pas bien plus déterminé qu’elle ne l’aurait eu pleinement consciente. Il eut été bien difficile de savoir à quoi elle rêvait, et où la poussait ce rêve. Elle ne voyait rien, ne sentait rien, pas même ses pieds nus, meurtris par sa marche, entaillés par les divers objets et ronces qu’ils avaient pu rencontrer. Elle ne marcha pas si longtemps, cependant. Bientôt, elle arriva sur la plage. Seul l’astre nocturne l’éclairait, se reflétant dans sa chevelure flamboyante que le vent avait suffi à défaire. A sa droite se trouvait ce qui avait dû être autrefois une chaloupe, qui n’était à présent plus qu’un tas de bois inutilisable. Mais elle ne la regardait pas. Elle ne regardait rien d’ailleurs. Son visage était tourné vers la mer. Vers l’océan. Ses pieds, encore au sec sur le sable rafraichi par l’absence de soleil, se mirent à avancer, lentement, d’un pas mesuré et presque mécanique, qui n’avait rien d’habituel et n’aurait pu être celui d’un individu en pleine possession de ses moyens.  

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(Aidan&Isla) Unusual encounter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Langue Normande.
» Aidan ⊰ Mon problème, c’est que tu es la solution...
» Antanasya Esfira-Isla Burgess - uc
» (M/LIBRE) AIDAN TURNER ≈ take me to the light.
» tofs d'Aidan
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
never shall we die :: NEW PROVIDENCE :: south :: the southern beach-
Sauter vers: