AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
MERCI DE PRIVILÉGIER LES HOMMES SUR LES NAVIRES ET LES FEMMES A TERRE ! Il y a également de nombreuses choses possibles pour les femmes à terre ;)

Partagez | 
 

 (F/LIBRE) AMANDA SEYFRIED ›› so take my flesh and fix my eyes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Admin ›› the pirate king.
› messages : 307
› inscrit(e) le : 19/12/2014
› avatar : jessica parker kennedy.
› crédits : elf +av, sweet poison +sign.
› comptes : Haytham, Woodes et Victoire - ils sont en promotion chez Carrefour.
MessageSujet: (F/LIBRE) AMANDA SEYFRIED ›› so take my flesh and fix my eyes.   Lun 9 Mar - 14:27

berenice 'bonnie' thunder
AVATAR : amanda seyfried ›› NÉGOCIABLE : oui ›› STATUT : libre

HERE FOR ETERNITY


nothing left to say

›› NOM : Thunder (sign. tonnerre). Elle ne tient pas ce nom de son père mais de sa propre imagination. Lorsqu'elle a posé ses pieds à Nassau, en voyant l'immensité de la population britannique, elle a décidé de s'octroyer un nom qui qualifierait au mieux son tempérament. (le véritable nom, français de surcroît, est au choix)
›› PRÉNOMS : Berenice, surnommée Bonnie par ses clients les plus réguliers.
›› ÂGE : vingt-sept ans.
›› DATE DE NAISSANCE : au choix.
›› LIEU DE NAISSANCE : au choix, France.
›› ORIGINES : françaises. Ce n'est évidemment pas une chose dont elle se targue auprès de son entourage.
›› NATIONALITÉ : française. Son accent prononcé ne laisse aucun doute sur son pays d'origine.
›› STATUT CIVIL : célibataire idéaliste.
›› PROFESSION : prostituée, vendue au bordel comme une vulgaire chienne il y a de ça cinq ans.
›› CRÉDITS : Gallaghers (c)
stories can make us fly, history is a burden
001. On ne retiendra du père de Berenice qu'un pauvre fou ayant décidé d'obtenir sa part du butin. Chef d'une famille perdue dans la campagne française, ayant ouï dire des exploits de ces pirates qui naviguaient au loin, le père de Bonnie n'a pas tardé à vouloir obtenir sa tranche du gâteau. Il a attendu que ses fils aient dépassé l'âge de dix-sept ans et, en compagnie d'un groupe de compagnons dont il était toujours flanqué, il prit la mer en compagnie de ses enfants. De tous ses enfants. 002. Alors âgée de seize ans, alors qu'elle rêvait d'un mariage avec le fermier d'à côté, Berenice fut forcée de rejoindre le Havana. Ses trois frères aînés étaient chargés de la sale besogne que leur père leur fournissait, tandis que la jeune fille était chargée de cuisiner pour tous ces joyeux lurons. C'est un an plus tard qu'elle perdit sa vertu, forcée par un compagnon alcoolisé de son père qui préféra fermer les yeux plutôt que d'empêcher cette attaque. Des années durant et ce, périodiquement, elle fut obligée de subir les assauts répétés de quelques hommes. 003. Poussée à bout à maintes reprises, elle a été régulièrement tentée de se laisser choir dans les flots, échappant ainsi à tous ces fous par le suicide. Mais croyante, et persuadée que le suicide la mènerait en enfer, elle préféra croire que ses assaillants ne tarderaient pas à être jugés par la main de Dieu. 004. Cela arriva bien des années plus tard. Alors âgée de vingt-deux ans, le Havana fut pris d'assaut par le Jolly Ranger - tous les hommes qu'elle côtoyait jour après jour  furent tués. Elle eut beau se planquer dans la cale, derrière des caisses, elle fut tout de même retrouvée et jetée aux pieds du capitaine de ce vaisseau ennemi : Woodes Hawkins. 005. Sur le Jolly Ranger, elle passa près d'un mois de terreur où se mêlaient le dégoût et le regret. Rares étaient les fois où les membres de l'équipage eurent le droit d'abuser d'elle - Woodes l'avait offerte en guise de récompense aux plus méritants (à savoir aux hommes les plus cruels) - et elle ne reçut quasiment aucun coup.  Elle savait toutefois de quoi ces pirates étaient capables et l'anticipation était sûrement plus horrifique que les faits eux-mêmes. 006. A Nassau, elle a été vendue au bordel, tenu par Haytham Booth. Lorsque son nom lui fut demandé, elle répondit, avec son accent français le plus rude : " Berenice Thunder ". Elle reniait son nom de famille, elle reniait ce père qui ne l'avait pas protégée ; elle s'octroyait le privilège d'être quelqu'un d'autre, une femme forte. Une pute farouche. 007. Mais elle ne le devint pas. Encore innocente, malgré les nombreux abus, et focalisée sur ce que sa vie aurait pu être si elle était restée en France, Bonnie préféra montrer sa tendresse plutôt qu'une possible opposition. Elle savait que Haytham, malgré ce qu'il avait pu lui dire, n'aurait pas hésité à l'évincer en cas de déception. Prudente avant tout, et accrochée à la vie maintenant qu'elle était détachée de son père, elle essaie de se rapprocher de ses clients réguliers afin d'entrapercevoir un éclair de liberté dans sa misérable existence. 008. Jack Mills est récemment entré dans sa vie. Il semble vouloir la protéger, l'élever à un rang qu'elle a toujours désiré, et Berenice a commencé à aimer l'idée que cet homme projetait.  Il n'était plus seulement question d'être amoureuse d'un être humain, mais bien d'une entité pleine de promesses. 009. Tendrement idéaliste, Bonnie se sent prête à tirer son épingle du jeu. Si elle savait qu'elle n'a aucune chance de survivre seule, elle pense avoir trouvé un compagnon idéal en Jack et multiplie les faveurs à son égard, ce qui ne semble pas lui déplaire évidemment. Elle le veut - lui et tout ce qu'il a pu lui dire. 010. Elle tient les pirates en horreur - sauf Jack, surtout Woodes Hawkins qui se rend parfois au bordel. Lorsqu'elle le voit, Berenice se sent défaillir et se presse de quitter la pièce au bras d'un client.
stories of all we did
jack mills
Etonnement, Jack a immédiatement vu en Bonnie une femme douce et tendre ; une prostituée qui avait besoin de son aide. S'ils partagent la même couche régulièrement, Jack perçoit en sa jeune compagne une étincelle qui a besoin d'être ranimée. Il prend soin d'elle comme il prendrait soin de sa sœur, ne lui ayant jamais rien promis d'autre que des songes ; pourtant, depuis peu, Jack a décidé de la sortir de son malheur, préférant laisser derrière lui le bateau sur lequel il s'est engagé plutôt que de cette demoiselle délicieusement perdue. Berenice est amoureuse de Jack et ce dernier l'a bien compris. Il ne lui a jamais rien promis de tangible, préférant laisser le temps faire et voir où les choses sur le Flying Dragon le mèneraient mais il a bien dans l'idée de secourir cette entité mystérieuse qui a fait de son corps une marchandise. Il l'apprécie suffisamment pour vouloir la protéger ; et le fait de pouvoir attiser la jalousie de Lettie par le biais de cette douce blonde apaise ses tourments.


lettie walpole
Depuis quelques semaines, Lettie a remarqué la proximité dérangeante entre la douce Berenice et Jack. La jalousie l'a évidemment emporté sur la raison et la jeune femme n'a pas tardé à confronter sa rivale sur ses désirs ; elle lui a fait remarquer qu'il était hors de question qu'elle enlève Mills à la mer. Une remarque que Bonnie a préféré évincer d'un simplement mouvement d'épaules accompagné d'un fin sourire entendu. Elle n'est pas sans savoir que Jack désire quitter cette vie de pirate et s'affaire à le presser comme il se doit – malheureusement, ce n'est pas du goût de Lettie qui préférerait mourir plutôt que de laisser partir son compagnon de toujours. La relation qui lie les deux jeunes femmes l'une à l'autre va bien plus au-delà d'une simple question de rivalité : Jack représente à leurs yeux une île sur laquelle elles peuvent se reposer, une source où elles peuvent boire de l'eau à leur guise. En un sens, il est le synonyme même de l'espoir pour l'une et l'autre – un espoir qui ne sera jamais vain. C'est une lutte à la vie à la mort et si Berenice sait de quelle manière attirer son amant dans son lit, Lettie est de plus en plus souvent tentée d'utiliser son épée. Le charme contre la violence, l'ouragan contre l'incendie.


haytham booth
Booth est l'employeur de Berenice. Il n'a pas hésité une seule seconde lorsque Woodes Hawkins lui a proposé de lui vendre cette jeune fille, décelant en elle une fraîcheur peu commune et radicalement changeante (puisque française). A son égard, il se montre intraitable, surtout depuis qu'il s'est aperçu qu'elle donnait beaucoup moins du sien depuis que ses relations avec Jack Mills étaient devenues répétées. Bonnie, à l'instar de toutes les prostituées sous le toit du bordel, appartient à ceux qui la nourrissent. Haytham n'a jamais été contre laisser l'une de ses filles partir au bras d'un riche méritant mais au bras d'un pirate ? Il en est tout simplement hors de question. Surtout parce que Berenice est l'une de ses meilleures gagneuses et que son commerce s'en voit amélioré. Il la surveille, ou lui colle ses plus fidèles alliées comme dames de compagnie éphémères, afin de voir ce que cette douce jeune femme trafique. Il n'a rien découvert pour le moment mais il ne désespère pas ; celui qui parviendra à duper Haytham Booth n'est pas encore né.

_________________


Dernière édition par Lettie Walpole le Mar 10 Mar - 0:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin ›› the pirate king.
› messages : 307
› inscrit(e) le : 19/12/2014
› avatar : jessica parker kennedy.
› crédits : elf +av, sweet poison +sign.
› comptes : Haytham, Woodes et Victoire - ils sont en promotion chez Carrefour.
MessageSujet: Re: (F/LIBRE) AMANDA SEYFRIED ›› so take my flesh and fix my eyes.   Mar 10 Mar - 0:05

promotion du scénario et exigences
Heeey heeey mes jeunes poussins d'eau douce, merci de vous intéresser à mon scénario, ça m'fait bien plaisir. J'aimerais bien vous raconter ma life mais on a pas le temps, alors je me permets de vous donner ci-dessous mes exigences afin de ne pas vous perdre au détour d'une rue, yolo swagg du 24, kiss  :ouh:

avatar + info relatives ›› l'avatar est totalement négociable. J'ai plusieurs idées à ce propos, par exemple Hannah New, Amber Heard, Sarah Gadon, etc. En fait, j'imaginais une belle blonde, sublime,... Mais si vous la voyez brune, faites comme vous le sentez. Anyway, vous pouvez choisir qui vous désirez MAIS je me permets de refuser si la meuf en question ne représente pas suffisamment bien le personnage que j'ai imaginé (normal, en même temps). Les informations données ci-dessus ne sont pas négociables, j'ai essayé d'être vague pour vous laisser de la marge mais j'ai voulu vous donner des directives pour vous aider à tracer votre histoire.

relations ›› à discuter avec les intéressés, héhéhéhé.  :mex:  :pervers: en fait, vous avez des liens avec quasiment tous mes personnages (puisque je joue Lettie, Haytham et Woodes - avec qui la relation sera à discuter évidemment, mais en bon bâtard qu'il est, Woody ne va pas hésiter bien longtemps avant de faire flipper la belle  :perv: ) alors vous pourrez facilement me mpotter pour en papoter. Je vais me concentrer sur mon lien avec Lettie puisqu'il est à mon sens dominant dans cette histoire ; je vois une relation trèèèèès instable, où la violence est maîtresse. Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise fille, elles ne se battent même pas pour un homme mais plus pour ce qu'il représente (à savoir l'oasis plutôt coolos qu'on aimerait bien retrouver dans le désert :mex: ). Ca va aussi bien plus loin que ça parce qu'elles se ressemblent beaucoup, au niveau de la ténacité et cette obsession, cette rage, et peut-être qu'en se combattant, c'est au final leur propre personne qu'elles cherchent à repousser en vain (hinhin philosophie  :pervers: )

exigences ›› j'aime vraiiiment pas les gens qui se prennent la tête pour un rien, du coup si vous voulez faire des histoires, ce sera sans moi et pas sur ce forum pliz  :mex: sinon j'adore les smileys et je kiffe naturellement les gens qui en mettent partout (au risque de passer pour une kikoolol, je vous assure que ça se soigne) (enfin...) + les gens qui viennent flooder, jouer, discuter par mp (surtout). J'ai vraiment envie de m'éclater avec nos personnages alors il ne faut pas hésiter à imaginer plein de trucs, à venir me voir si vous avez une idée du tonnerre, bref - je dois pas être la seule à faire avancer le bateau quoi, j'ai pas envie de ramer seule  :haha: je demande le minimum syndical pour le rp, je fais aux alentours de 1000/1500 mots par rp mais si vous en faites plus ou si vous en faites moins, c'est tout aussi bien  :fall: je demande également une présence régulière, pas constante hein mais juste régulière : ça vous prend deux secondes pour signaler aux gens que vous êtes en vie, quoi.  :perv:

Par la force du smiley, je vous bénis les gueux  :pervers:  :mex:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(F/LIBRE) AMANDA SEYFRIED ›› so take my flesh and fix my eyes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» (f/pris) AMANDA SEYFRIED
» eau libre
» nouvelle poudre libre HD
» presse libre, l'appel de la colline
» Lecture libre et gratuite
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
never shall we die :: IT'S TIME TO REST :: the old treasury :: les anciennes fiches de présentation-
Sauter vers: